NOM
PRÉNOM
Baloge
Pascale
Prévost
Lysianne
reymond
chantal
MARCHESI
XAVIER
DUPUIS
Olivier
boudou
didier
Bagge
julie
THIELLIN
Marjorie
Gaillard
Richard
MARTIN
JEAN-FRANÇOIS
DONNETTE
Martine
Plainfossé
Gwennola
Levy
Danièle
Burghgraeve
Claire
Kazantzas
Nicolas
Leclerc
Christian
Brisbois
Gwenola
Brouillard
Olivier
Tran
Agnès
charlot
juliette
Bernard
Jean-Christophe
HAUWEL
ALINE
Tellier
Marie
VILAIN
Marie-Odile
Santi
Sylviane
Jarnoux
Philippe
drie
liliane
naudin
ce
Peyronel
Marie Christine
De Oliveira
Maria
MARTIN
Rémy
Druon
Etienne
Burns
Adrian
MABIRE
Brice
Lacroix
Jean Marie
Locquet
Jean Christophe
ORAZZINI
Paul
LECAILLON
Catherine
Durou
Fabien
Wojewodka
Sylvie
Thomas
Sébastien
Pelcat
Vincent
Bodineau
Sophie
PLATON
Pierre
GUILLOUZIC
Marie Renée
Baux
Nathalie
Baux
Nathalie
Baux
Nathalie
Gayard
Olivier
Bernard
Pierre
Nott
Thierry
SIGAL
Gérard
Cannarozzi
Jeremy
GIRAUDIAS
Sabrina
FLORIAN
Xavier
Joli
Frederic
Brutus
Sophie
Lanoir
Fabrice
vandermesse
alain
Le Trocquer
Nathalie
M
C
Martel
Georges
Pettiti
Valentin
Pluchon
Cecîle
Chegran
Karine
Bichon
Roger
Fournier
Antoine
Mouret
bruno
Jessica
Dardat
Lemaréchal
Tiphaine
Lévy
Roger
Drouot-Belmas
Dominique
Micard
Nicolas
Lombardo
Nathalie
Lavenir
Philip
Charcot
Marie-France
Gellenoncourt
Guillaume
Boudou
Hélène
Soulard
Jacqueline
mathieu
marie
Partesi
paul
Philibert
Valérie
HEINTZ
Emmanuel
Tabary
Lydia
Helfer
Denis
Giquello
Cyrille
soilen
cyrille
Tran
Thi
LASCOMBES
Anne
Louche
Adrien
Milheau
Fanny
Milheau
Fanny
Dumet
Christian
Le Bail
Armel
Lukowiak
Patricia
Thibonnet
Sylvie
duponcheel
michel
Pautonnier
Laurence
DA SILVA
Patrick
Corbellari
Sabrina

Je signe la pétition

Merci pour votre signature !

Je signe la pétition

Les premiers signataires

Corinne Masiero, comédienne

Denis Robert, écrivain et directeur de la rédaction de Blast

Sophie Binet, co-secrétaire générale de l'UGICT-CGT

Laurent Mauduit, journaliste et cofondateur de Médiapart

Aurélie Trouvé, économiste et membre d'ATTAC

Antoine Deltour, lanceur d'alerte

Anne de Haro, lanceuse d'alerte

Philippe Pascal, inspecteur Urssaf en retraite et lanceur d'alerte

Christophe Cotteret, réalisateur de documentaires

Ludivine Bantigny, Historienne

Les Pandora Papers révèlent que le pillage fiscal est une industrie mondialisée très florissante avec 11 300 milliards de dollars placés dans les paradis fiscaux. Cette somme colossale soustraite aux États et donc aux citoyen.ne.s, représente une prédation qui organise la misère partout dans le monde.

En France, ce sont 600 personnes et entreprises qui détiennent des comptes dans un paradis fiscal.

 

L’argent détourné manque partout pour nos écoles, nos hôpitaux et tous les services publics. Cet argent fait également cruellement défaut à la transition écologique. Ce sont des besoins utiles à la collectivité et des urgences qui resteront sans réponse. Cela n’est plus acceptable !

Aujourd’hui les recettes fiscales s’appuient principalement sur les taxes à la consommation (TVA et taxe sur les carburants). L’évitement fiscal des riches et des grands groupes conduit à taxer davantage la population. C’est inéquitable et inefficace.

Le silence du Gouvernement face aux révélations des Pandora Papers est inacceptable !

Nous demandons au Président de la République, au Premier Ministre, à tous les élus, députés et sénateurs, de prendre des mesures d’urgence pour recouvrer les sommes détournées.

Un débat public est urgent pour mettre à plat la fiscalité afin que l’impôt devienne progressif. Les plus riches - particuliers et entreprises - doivent s’acquitter, eux aussi, de la part d’impôt justifiée par les bienfaits qu’ils retirent de la collectivité.

 

Les candidats à l’élection présidentielle et aux élections législatives de 2022 doivent prendre position clairement sur ces questions.

Nous préconisons : 
• Embauche de personnel au ministère des finances pour recouvrer l’impôt ;

• Fiscalité revue à la hausse pour les grands groupes ;           
• Progressivité de l’impôt sur les revenus et instauration de 14 tranches ;   
• Baisse de la TVA sur les produits de consommation courante ;                
•  Création d’un défenseur des contribuables, autorité indépendante bénéficiant du droit d’ester en justice dans les actions contre les fraudeurs.

 

J'écris à ma ou mon député.e

pandora-papers-logo.png

Vous pouvez agir directement en imprimant et en envoyant directement la pétition signée à votre député.e
dont l'adresse se trouve sur le site de l'Assemblée Nationale.